© 2019 by WASRAP

Le wadi Abu Subeira (WAS) est une vallée sèche (wadi en arabe) du désert Oriental égyptien qui débouche sur la  vallée du Nil, à environ douze kilomètres au nord de la ville d’Assouan. Ses coordonnées sont de 24° Nord et 32° Est. Le wadi Abu Subeira suit une progression globalement Est-Ouest et s’étend sur environ 55 kilomètres dans le désert. Il est connecté par la suite à un réseau d’autres vallées équivalentes, qui permettent au final une progression jusqu’à la mer Rouge à environ 250 kilomètres (à vol d’oiseau) de la vallée du Nil. Il offre donc une voie de passage naturelle entre la vallée du Nil à hauteur de la première cataracte et la mer Rouge. Il présente également, 38 kilomètres avant son embouchure, une connexion avec le wadi Khrait, qui s’étend du Nord au Sud, et permet de relier Kom Ombo, à une trentaine de kilomètres au nord, sans avoir à emprunter la vallée. Dans la section qui nous intéressera ici,  il possède une largeur maximale de cinq cents mètres et bordé de falaises, de part et d’autre, d’une centaine de mètres de haut.

Cette voie de passage semble avoir été utilisée dès les temps préhistoriques, comme un certain nombre d'autres wadis du désert Oriental, dont le plus connu est le wadi Hammamat, à hauteur de Louxor.

Deux concessions archéologiques ont été octroyées par le Service Suprême des Antiquités de l’Egypte, centrées sur le cours du Wadi Abu Subeira. Celle qui couvre l’embouchure du wadi dans la vallée, appelée « concession Ouest », d’une surface d’environ 20 km2 a été octroyée à une équipe égyptienne, de la Direction des Antiquités d’Assouan, dirigée par Adel Kelany. Les travaux dans cette concession ont commencé en 2005. Elle est mitoyenne d’une seconde concession,  appelée « concession Est », accordée à une équipe franco-égyptienne, dirigée par Gwenola Graff. Elle s’étend sur une surface de 34 km2. Les travaux dans cette concession sont en cours depuis 2013.

Les résultats concernant les vestiges de la période prédynastique (Ve-IVe millénaire) sont présentés ici de manière conjointe.

Concession Est

Cette aire de 34 km2 s’ouvre à treize kilomètres de l’embouchure du wadi. Elle est située en zone très aride et comprend le cours principal du wadi Abu Subeira et une partie d’un affluent arrivant du Sud, le wadi Umm Ushsht. La concession prend fin au débouché sur une autre vallée, s’étendant du Nord au Sud, le wadi Khrait.

Au cours de six campagnes de terrain, 520 stations rupestres totalisant 670 panneaux ornés ont été relevés. Plus de la moitié d’entre eux peuvent être attribués à la période prédynastique (Vème-IVème millénaire).

Concession Ouest

Il s’agit d’une zone d’une vingtaine de kilomètres carrés incluant l’embouchure du wadi Abu Subeira, dans laquelle se trouve un village et des champs irrigués. C’est dans cette première partie du wadi Abu Subeira que les menaces de destruction sont les plus pressantes, avec la présence de carrières d’extraction d’argile, une fabrique de briques en terre cuite et des mines d’extraction de minerai de fer.

Outre les sites attribués au prédynastique, la concession abrite également plusieurs stations dont les gravures sont datées du Paléolithique supérieur (- 18 000 av. J.-C.) et se rattachent au groupe de Qurta. Ce groupe comporte les plus anciennes attestations d’art rupestre en Afrique, dans un style comparable à celui des peintures de Lascaux.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now